Déjà imaginé en 1684, les travaux du Canal du Nivernais ont commencé un siècle plus tard en 1784. C'est un grand coup de froid sur Paris quelques années avant la Révolution qui a donné tout son sens au projet. En effet celui-ci va permettre d'acheminer le bois de chauffage coupé dans le Morvan jusqu'à la capitale. Le Canal du Nivernais devait à l'origine se terminer à Cercy-la-Tour mais on décida de le prolonger jusqu'à Saint-Léger des Vignes pour faire la jonction avec le Canal latéral à la Loire terminé en 1838. 

Sa construction dura soixante ans et se termina en 1843.

Borne zéro du Canal du Nivernais

                                                                                

Derrière le Musée de la Marine Fluviale se trouve
la borne zéro du Canal du Nivernais. 

                        entrée canal

Composé de 110 écluses, dont 32 sur le versant Loire et 78 sur le versant Seine,  le Canal du Nivernais est un Canal de jonction entre ces deux fleuves.

Le Canal d'une longueur de 174 kilomètres, creusé dans un écrin de verdure, qui en fait l'un des plus beaux canaux d'Europe, prend fin au pied de la ville d'Auxerre, au centre du département de l'Yonne. 

Le Canal du Nivernais est aussi un milieu vivant particulièrement riche, peuplé d'espèces d'oiseaux aquatiques et de poissons.